Accueil | Actualités | Livres | Publication de Extra-[ordinaires] • Arnaud Roiné

Publication de Extra-[ordinaires] • Arnaud Roiné

11 Oct, 2022 | Livres

Benjamin Thomas à la BAL

Extra-[ordinaires] est un recueil de deux livres de 48 pages que nous avons eu le plaisir de coéditer, à la demande de Mayenne Communauté, et réunissant dans le même écrin, deux photoreportages réalisés par le photojournaliste Arnaud Roiné :

Sur le fil – Jeunes et santé mentale

Soigner c’est être là – Être soignant en santé mentale

Ce projet est soutenu par la DRAC Pays de la Loire – ministère de la Culture, en partenariat avec la DSDEN 53 et par l’ARS Pays de la Loire.

La maquette du premier cahier, « Soigner, c’est être là » a fait l’objet d’un partenariat avec le lycée Léonard-de-Vinci de Mayenne. Réalisée par les étudiants de première année de BTS ERPC (Étude et réalisation d’un projet de communication), elle a permis au groupe d’élèves de rencontrer régulièrement le photographe et de suivre ainsi son processus de travail.

Maquette : Fanny Lambert. Imprimé chez Dupliprint (Mayenne).

Partager sur les réseaux sociaux :

EXTRA-[ORDINAIRES] est distribué gratuitement aux établissements scolaires, structures d’accompagnement et a ainsi vocation à sensibiliser jeunes, familles, futurs professionnels du soin aux questions de santé mentale.

+ d’infos : contact@mayennecommunaute.fr

Une résidence d’éducation artistique et culturelle sur la santé mentale des jeunes

Sur le fil est le résultat d’une résidence d’éducation artistique et culturelle sur le thème de la santé mentale des jeunes, pilotée par Mayenne Communauté de janvier à juin 2022. Une dizaine d’acteurs culturels, sociaux, de l’éducation et de la jeunesse se sont fédérés pour proposer des actions questionnant la relation des habitants du territoire, et plus particulièrement des jeunes, à la santé mentale.

Plus de 500 scolaires, jeunes et étudiants ont ainsi pu bénéficier de médiations, de spectacles, de rencontres, d’ateliers, venant interroger leurs représentations des troubles psychiques. Parmi eux, 3 classes du territoire (école de Montreuil-Poulay, collège Jules-Ferry et Lycée Léonard-de-Vinci de Mayenne) ont bénéficié d’un parcours au long cours avec Arnaud Roiné, photojournaliste en résidence, tandis que 10 adolescents ont réalisé avec lui un reportage dans le cadre d’un stage proposé par Ados’com. Comme lui, ces apprentis journalistes se sont confrontés à la difficulté de photographier, d’interroger, d’écrire sur la santé mentale.

En parallèle du travail mené auprès des jeunes du territoire, Arnaud Roiné a conduit, durant ses six mois de résidence, une enquête approfondie auprès de structures de soin et d’accompagnement, auprès de familles et de jeunes. Avec 53 entretiens réalisés, il a pu recueillir des paroles rares qui lui ont permis de dresser un portrait sensible et poignant du paysage de la santé mentale, reflet de la complexité des itinéraires de soin et de vie.

Exposition Sur le fil

Du 10 au 30 octobre 2022, au pôle culturel Le Grand nord, sur la façade extérieure (accessible 24h/24, 7j/7).

Constituée de portraits, de photographies de situation et de témoignages, l’exposition Sur le fil  s’inscrit dans le cadre des Semaines d’Information en Santé Mentale (SISM), événement national de sensibilisation auquel participe régulièrement le contrat local de santé (CLS) de Mayenne Communauté, remplissant ainsi son objectif de dé-stigmatisation des patients et soignants en santé mentale, axe majeur de son intervention sur le territoire.

Le conseil intercommunal en santé mentale (CISM) est un carrefour des acteurs en santé mentale du territoire. Après s’être mobilisé sur la question de la valorisation du travail du photojournaliste Arnaud Roiné réalisé en 2019/2020 au sein du CHNM, Soigner c’est être là, il a ouvert une réflexion sur les impacts de la crise sanitaire chez les jeunes en matière de santé mentale.

Extraits :

« On ne peut pas aller tout le temps bien ou tout le temps mal. Il y a des phases où on va monter la pente et des fois où on va la redescendre. Il faut rester dans la moyenne du bien et du mauvais en fait. Il ne faut pas faire des montagnes, il faut faire des vagues. »
Mattéo, 18 ans

« Des collègues disent que le travail ici, c’est de la dentelle : c’est point par point, crochet par crochet, et puis parfois il faut détricoter un peu pour permettre à la maille qui a sauté de ne pas re-sauter la ligne d’après. »
Lidwine Pauchard, éducatrice spécialisée et directrice-adjointe de l’Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP) de l’association Félix-Jean Marchais à Andouillé.

Soigner c’est être là

Le photoreportage « Soigner c’est être là » a été réalisé par Arnaud Roiné au centre hospitalier du Nord-Mayenne entre 2019 et 2020 et a donné lieu à la production d’une exposition diffusée en Mayenne et dans les Pays de la Loire.

Extraits :

« Il y a plein de choses pour lesquelles on n’est pas préparées. On apprend sur le tas. On est parfois très seules face aux histoires de vies que nous recevons. C’est impensable parfois. On prend des claques. »

« Je me dis souvent : comment font-ils encore pour tenir debout ? Certaines personnes sont capables d’accumuler tant de drames, de violences. Recevoir tout ça, c’est épuisant. Et puis après il faut trouver du positif, même le plus petit point positif dans le parcours peut permettre de rebondir. Mon travail c’est de trouver ces points positifs. »

 

Arnaud Roiné

Né en 1973, Arnaud Roiné aborde tout d’abord la photo par la technique. CAP et Bac pro photo en poche il est appelé sous les drapeaux en 1996 et devient photographe militaire. Il rêvait de treillis et de désert mais c’est d’abord dans les dorures de l’Élysée qu’il étoffe son expérience. Affecté en 1998 au service audiovisuel de l’Élysée, il photographie l’histoire de la République, et s’intéresse, dans une démarche plus personnelle, à toutes les personnes qui font vivre l’Elysée : huissiers, cuisiniers, gardes du corps, jardiniers, etc.

Arnaud garde à l’esprit les récits de missions de ses années para, auxquelles se sont agglomérées les histoires de reportages des photographes qu’il côtoie dans les voyages officiels. Il rejoint les équipes images de la Défense en 2008. De sa première opération sur le sol afghan en 2009 il va s’attacher à documenter le quotidien des soldats bien au-delà des seules images de communication. 2014 marque un tournant dans son approche : en proie au virus Ebola, la Guinée reçoit l’aide de la France. Intégré au cœur d’un centre de traitement, il voit la mort mais aussi des résurrections. Il retournera en Guinée un an plus tard pour retrouver les guéris d’Ebola qu’il avait rencontrés.

De retour à la vie civile depuis janvier 2018, Arnaud Roiné collabore avec les grands titres de la presse régionale et nationale, tout en se consacrant au documentaire. Le photojournaliste y met en lumière les sans-voix, les invisibles, dans des reportages au long cours qui requièrent temps et confiance et replacent ces histoires au cœur de la cité.

Ces articles peuvent vous intéresser…

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats