Juan Pablo Espinoza | Hervé Moire - Cette île Mon corps

Partager sur les réseaux

Juan Pablo Espinoza | Hervé Moire-Reminiscence (extrait/excerpt) 1. Juan Pablo Espinoza | Hervé Moire-Reminiscence (extrait/excerpt)

Juan Pablo Espinoza | Hervé Moire -Vacio (extrait/excerpt n°1) 2. Juan Pablo Espinoza | Hervé Moire-Vacio (extrait/excerpt n°1)

Juan Pablo Espinoza | Hervé Moire-Vacio (extrait/excerpt n°2) 3. Juan Pablo Espinoza | Hervé Moire-Vacio (extrait/excerpt n°2)

20,00 €

Cette île Mon corps se compose de deux pièces musicales, Vacío et Réminiscence, d'environ 20 minutes chacune qui ont d'abord été conçues pour deux concerts donnés à Nantes en 2014 et 2015. Elles ont été retravaillées et enregistrées, notamment dans le cadre de résidences, pour être présentées sur disque vinyle sur le label WARM.

Ces deux œuvres musicales sont largement inspirées par l'imaginaire suscité par l'environnement sonore urbain via de nombreuses prises de sons en extérieur (field recordings). Ces sources étant ensuite transformées et agencées avec diverses autres sources sonores acoustiques, électroniques ou électriques. Il en ressort des paysages sonores inédits qui disent une présence au monde, l'expression singulière d'une sensibilité attentive et curieuse. Ces paysages rendent compte d'un étonnement, d'un ravissement mais aussi parfois d'une angoisse. Ce disque est un peu comme un film sans images, « du cinéma pour les oreilles ».

Disponible en version numérique sur

En stock

Juan Pablo Espinoza / Hervé Moire - Cette île Mon corps

Face A

1 – Vacío (19:23)

Face B

1 – Réminiscence (19:46)

_____

Ce disque à été conçu, réalisé et mixé dans le home-studio de Juan Pablo Espinoza (Laval, Mayenne) et lors d'une résidence à St-Charles-la-Forêt et à Lorrière (Anjou) de septembre 2015 à février 2016.

Este disco fue creado, realizado y mezclado en el studio de Juan Pablo Espinoza (Laval, Mayenne, Francia) y durante las residencias artisticas en St-Charles-la-Forêt y Lorrière (Anjou, Francia) entre septiembre 2015 y febrero 2016.

_____

Juan Pablo Espinoza : Laptop, field recordings, CZ101

Hervé Moire : Laptop, field recordings, guitares

Mastering : Mathias Delplanque

Photographies : Eduardo Carrera (www.eduardocarrera.com.ar)

Femme dans piscine / Mujer en piscina : Belén Bejarano

_____

Remerciements / Agradecimientos : Bélen Bejarano, Eduardo Carrera, Jean-Yves Gratius (extraits violoncelle de JPE-JYG), Thierry et Henri de Bresson.

_____

Article sur Records are better than people

Juan Pablo Espinoza / Hervé Moire – Cette île Mon Corps - LP

Le jeune label Warm Records ne perd pas de temps. Quelques semaines seulement après la sortie du LP de Quartz Locked (si ta mémoire flanche, tu peux en relire la chronique ici), Willy m’envoyait cette jolie collaboration entre Juan Pablo Espinoza et Hervé Moire, me la décrivant avec un sérieux papal comme “un disque de musique électronique beaucoup plus classique” que leur première référence. J’aime bien Willy, il a de l’humour. Parce que “plus classique”, pour une oreille non éduquée, faut le dire assez vite. Bien entendu, avant toute chose, il faudrait revenir sur le terme “musique électronique”, galvaudé depuis l’avènement du trip-hop et des sonorités synthétiques grand-public. On va dire que Cette Île Mon Corps se situe plutôt du côté expérimental et tête chercheuse de la Force, ne désirant en effet à aucun moment abrutir les foules en les faisant danser sur des morceaux de merde. Non. Pour te la faire courte (et simple, voire simpliste), on sera plus proche ici de Richard Pinhas que de Calvin Harris. Et je ne te cache pas que ça me soulage quelque peu.

Je ne sais pas ce qui a motivé les deux artistes à collaborer, mais ce que j’apprécie dans le résultat de leur recherche, c’est bien la volonté de ne pas simplement proposer une rencontre entre deux univers distincts (Juan Pablo venant de la house et Hervé de la musique électroacoustique). De fait, les deux compères t’invitent plutôt à plonger tête la première dans un grand bain de sonorités disjointes et percussives proches de la musique industrielle et de la noise à tendance électrostatique, gardant en tête l’impérieuse notion de progression et d’évolution propice à l’exploration. Plus qu’elle ne s’écoute, la musique du duo se touche, se ressent et accompagne un voyage onirique de toute beauté, tantôt perdu dans les ténèbres des limbes du drone, tantôt baignant dans une lumière étonnamment post-rock (le milieu et la fin libératrice de Vacío, exploit sonore de près de vingt minutes). Réminiscence, en face B, propose une version plus apaisée mais tout aussi passionnante de cette odyssée (lointains arpèges de guitare, mélodies électroniques typiquement japonaises dans leur nostalgie), se révélant miroir du reflet des deux musiciens dans l’eau (quand t’y penses, c’est un effet d’optique capable de brûler une rétine) et filtre de leurs idées les plus folles.

Alors oui, certes, comparée au disque de Quartz Locked, cette seconde sortie se révèle beaucoup plus sage et contrôlée. Elle n’en est pas moins profondément passionnante pour qui saura faire preuve de curiosité et je te la recommande plus que chaudement en cette période propice à l’abrutissement musical de masse.

_____

Article sur tranzistor

Juan Pablo Espinoza / Hervé Moire – Cette île Mon Corps - LP

Peut-être en as-tu déjà fait l'expérience ? Dans ce cas, tu me comprendras si je te dis, sans serment, que lorsque je m'accorde du temps pour écouter de la musique expérimentale, j'en attends quelque chose d'impossible : qu'elle éveille mon intelligence, qu'elle sublime le silence, avec une tendance profondément spirituelle (mais pas trop). Et puis souvent, ça se transforme en rêverie (avec le sentiment d'être un peu passé à côté de la musique après) ou parfois très vite en ennui (quand il y a trop de ténèbres dans l'esprit de l'artiste). Dans Cette île mon corps - disque terrible parfois, mais toujours plaisant -, on avance sans miracle de bienheureux, donc. Désillusionné, oui mais avec joie, amusement, caresse, et la volonté - qu'impulse cette musique - de combattre l'autorité d'un monde vulgaire. Sons concrets, paysages sonores, guitares manipulées, l'album comporte deux longues compositions : "Vacío" (vide en espagnol) et "Réminiscence", pensées pour être jouées en live et donc interprétées en temps réel.


Au concert que le duo lavallois a donné lors de la dernière édition des 3 Éléphants, le mélancolique riait un peu, le simple ne se fâchait pas, l'expert était admiratif, le sceptique n'était pas méprisant... J'étais un peu toutes ces personnes à la fois, reconnaissant pour ce regard généreux porté sur le monde, et opportunément gravé sur disque par Warm, magnifique et exigeant label indépendant dédié à la musique électronique et expérimentale. (Charles Robert)

_____

Article sur VitalWeekly

JUAN PABLO ESPINOZA & HERVE MOIRE — CETTE ILE MON CORPS (LP by Warm)

Hot on the heels of their inaugural release by Quartz Locked, the French label Warm now releases this album by the for me unknown Juan Pablo Espinoza (laptop, field recordings, Casio CZ101) and Herve Moire (laptop field recordings, guitars). Of the latter I reviewed a CDR back in Vital Weekly 819. I see he only did one other release and then this. Warm certainly has faith in their artists. The music was recorded at home and on a residency and both sides have a single piece each, which, if I understand well (google messes up the French translation of the site), they are based on earlier concerts, inspired by urban soundscapes — hence the swimming pool pictures. I would think it is not easy to recognize the origins of these field recordings, and they hardly sound urbanto me. The guitar plays quite an important role on 'Vacio' and sounds toward the end a bit too seventies retro for my taste. At the start 'Reminiscence' this seems to be less the case, and field recordings, along by electronics, play a more important role on this side. Here it all seems a bit less abstract, and works even towards a Pan Sonic like minimalist beat, along with piercing sounds; it's just that field recordings is something that the Pans wouldn't do. Then it moves over into something that we were already a bit familiar with from 'Vacio'; slow meandering guitar sounds, spacious and sparse electronic crackles. The great thing about both pieces that they break down into various smaller pieces, cleverly manoeuvring between loud and quiet, sharp and soft, edgy and round, it never rubs the wrong way (except for that one bit I cared less about). But also I must say that much of what is in here is something we also heard explored elsewhere. (FdW)

_____

Article de Aurelio Cianciotta sur Neural

JUAN PABLO ESPINOZA & HERVE MOIRE — CETTE ILE MON CORPS

Juan Pablo Espinoza and Hervé Moire fuel sinuous sequences from field recordings in this debut album. This also features a contribution from Mathias Delplanque during the mastering process – another sound-artist known for his releases on Baskaru and Crónica Electronica. The release is due to WARM, a French independent label with an intermedia vocation (music, literature, photography, documentaries). It’s not by chance, that some performative aspect is immediately visible in the project, which consists of two long suites that we imagine unfolding live as a movie without images, a kind of “cinema for the ears”. The two experimental musicians add guitar to the composition and both operate calibrated laptop manipulations, embracing the idea to create unusual soundscapes, utilising sounds that they record in several unspecified contexts. It’s a sort of urban sound environment that of Cette île Mon corps, in which the quality of the sound seems to interest the musicians most, their suitability for modification, their suitability for overlays and impalpable arrangements. Different attitudes exist in field recordings: those of a certain documentarian and site-specific purism that does not use any post-production techniques, as well as those that are treated according to more manipulation and finally those – as in this case – of experimenters who seek to develop sound ideas in very musical ways. Each of these domains is like a port of entry for the artist, and if the approach seems primarily manipulative this is not to be understood in any way as criticism of the consistency or the discipline of the work. New compositional trends are established and the degree of internal coherence of the project becomes very subjective. Espinoza and Moire mix together electronica and post rock, space age and acousmatica, abstract and cinematic influences. Everything could be considered some exorbitant but it really is quite surreal.

ArtisteJuan Pablo Espinoza | Hervé Moire
TitreCette île Mon corps
RéférenceWARM#003
SupportVinyle 33t
GenreElectronique
Année2016

A découvrir également...

Écrivain, photographe et musicien, Julien Mérieau a bâti depuis le début des années 80 une oeuvre aux multiples facettes indissociable et inséparable de sa manière d'être au monde, une sensibilité obsédée par l'idée de laisser s'échapper le moindre moment, le moindre mouvement, de ne pas en être. C'est pourquoi la musique et l'univers sonore de l'album Wave 91,6, les textes et les photographies du livre Julien Mérieau, Astonish me |...

En stock

Premier album de Quartz Locked, Wave 91,6 est inspiré et basé sur quelques moments, infimes mais sublimes, issus d'archives et d'expérimentations sonores enregistrées, écoutées, retravaillées et diffusées depuis plus d'un dizaine d'années dans le cadre du projet Radio Mulot. Ce premier disque est un disque possible et indispensable. Vinyle 33t accompagné d'un flexi-disque 45t (Quartz Locked vs Köhn) et d'une carte postale Gold of the gone...

En stock / Édition Limitée

Premier album de Quartz Locked, Wave 91,6 est inspiré et basé sur quelques moments, infimes mais sublimes, issus d'archives et d'expérimentations sonores enregistrées, écoutées, retravaillées et diffusées depuis plus d'un dizaine d'années dans le cadre du projet Radio Mulot. Ce premier disque est un disque possible et indispensable. Vinyle 33t accompagné d'une carte postale Gold of the gone world, photographie de Julien Mérieau.Disponible en...

En stock

Disque vinyle (33T) accompagné d'une cassette (PLY - Sans cesse - Live), édition limitée de 50 cassettes numérotées. Édition limitée. Version numérique offerte. Disponible en version numérique ----- Ply est le duo formé par Mathias Delplanque et Guillaume Ollendorff. Ils ont entendu parler l’un de l’autre bien avant de se rencontrer, dès 2001 au moment de la sortie du premier album de Lena (le projet de Mathias) et de celui de Tsé (le projet...

En stock / Édition limitée

Disque vinyle (33T) Disponible en version numérique ----- Ply est le duo formé par Mathias Delplanque et Guillaume Ollendorff. Ils ont entendu parler l’un de l’autre bien avant de se rencontrer, dès 2001 au moment de la sortie du premier album de Lena (le projet de Mathias) et de celui de Tsé (le projet de Guillaume). Les journalistes qui s’y sont intéressés ont comparé les deux disques, effectivement très proches. Leur vraie rencontre n’a...

En stock

Disque vinyle (33T-25cm) Sortie officielle de l'album : 1er février 2017. Disponible en version numérique ----- À propos de Landscapes par Julien Mérieau (Quartz Locked). «La nuit, c’est de la lumière qui s’est perdue, écrirait-on comme pour rassurer les enfants, poétiser le vide (saturé) qui nous entoure. Chez Pascal Le Gall, on ne trouve aucun recours à ce type d’artifice, la lumière elle-même semble obscurcie de l’intérieur. Mémoire nimbée...

En stock