Lumières animales

Partager sur les réseaux

13,00 €

Lumières animales

de Carole Thibaud & Muon

Lexique poético-scientifique de Muon inspiré par neuf photographies réalisées par Carole Thibaud à la Station biologique de Roscoff.

Dans la chambre noire de la Station biologique de Roscoff, Carole Thibaud a photographié la faune et la microfaune marines. Son regard s’amuse avec la lumière et les transparences de ces organismes, invite à contempler le minuscule, l’informe et le turpide, à oublier les proportions et à se figurer des chimères.

Autour de ces photographies argentiques en noir et blanc, Muon élabore un lexique poético-scientifique. Morphogenèse, exaptation ou encore épochè, spagyrie ; ses textes invitent à explorer les marges où épistémologie et esthétique s’enchevêtrent.

--------

Les auteurs

Carole Thibaud est artiste cinéaste. Fréquentant assidument les laboratoires artisanaux de cinéma argentique, elle explore le champ infini des possibles offerts par le support photochimique.

Muon est un chercheur interdisciplinaire.

Extrait

"Devenir une forme vivante est donc un mystère physique que les naturalistes tentent d'élucider en classant les formes et en révélant les soubassements physico-structurels, de manière statique et dynamique, interne et externe, voire interne/externe dans le cas des symbioses. De nombreux organismes et micro-organismes co-existent avec des animaux, des plantes, des champignons, dans des relations plus ou moins mutualistes. Si l'on considère la surface totale d'un in/dividu animal par exemple, il est parcouru par beaucoup plus d'interfaces dans son milieu que son enveloppe externe n'en entretient avec le sien. Les travaux de Portmann et de ses pairs sur les animaux transparents montrent que la lumière atteint plusieurs couches à l'intérieur des êtres, de même pour l'énergie catalytique, les conséquences de la photosynthèse et des consommations de sucre traversant toutes les dimensions des êtres vivants.

L'organisation progressive des formes vivantes est constitué de relations et de boucles de rétroactions très nombreuses entre des systèmes vivant en interaction. Plus qu'une forme, nous sommes donc de multiples développements formels, imbriqués les uns avec les autres, dont l'intensité est corrélée à l'énergie qui parcourt nos échelles. Ces réseaux entropies, on le voit, tentent d'être décrits, modélisés et pourquoi pas créés par une compréhension mathématico-biophysique fine. Le mystère de la forme laisse ainsi place à celui du nombre et des avatars géométriques et topologiques."

--------

Remerciements

La Station biologique de Roscoff, l'association PiNG, l'association Mire, FilmWashi, Willy Durand, Thierry Comtet (SBR) et Martial Laurent (IFREMER) pour la larve de langouste, Stéphane Loisel et les marins de Neomysis pour les échantillons de plancton, Cécile Cabresin, Marielle Guichoux, Sophie Booker, Élodie Bourrigaud, Wilfried Thomas, Sophie Le Panse, Ronan Garnier, Gaëtan Schires, Xavier Bailly, Ann Andersen, Julien Bellanger, Ewen Chardronnet, Robertina Sebjanic, Spela Petric.

--------

Ce livre participe du projet Cristaux liquides qui a bénéficié du soutien du DICAM (Drac Pays-de-la-Loire), de la Région Pays-de-la-Loire et de la Fondation Daniel & Nina Carasso.

En partenariat avec la Station biologique de Roscoff, Sorbonne Université, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et le Centre national de ressources biologiques et marines (EMBRC-France).

--------

13X17cm à la française |72 pages | couverture souple (vergé blanc) | dos carré collé
ISBN 978-2-9556739-9-7 | disponible en librairie à partir du 25 octobre 2019

--------

Imprimé par Jouve à Mayenne.
Diffusé et distribué par Serendip Livres.

ArtisteSophie Gergaud
TitreCinéastes autochtones la souveraineté culturelle en action
RéférenceWARM#023
SupportLivre
Année2019

A découvrir également...

Gerard Malanga et Julien Mérieau entretiennent une relation amicale depuis une quinzaine d’années. Pour le premier livre de la collection Photo-Graphie, Gerard Malanga a sélectionné quatre photographies de Julien Mérieau et a écrit un texte sur le travail de son ami. Gerard Malanga s’imagine sur les pas de Julien Mérieau pour cerner le moment décisif, celui où le doigt appuie sur le déclencheur. L’artiste new-yorkais se livre ici à un exercice...

En stock

Écrivain, photographe et musicien, Julien Mérieau a bâti depuis le début des années 80 une oeuvre aux multiples facettes indissociable et inséparable de sa manière d'être au monde, une sensibilité obsédée par l'idée de laisser s'échapper le moindre moment, le moindre mouvement, de ne pas en être. C'est pourquoi la musique et l'univers sonore de l'album Wave 91,6, les textes et les photographies du livre Julien Mérieau, Astonish me |...

En stock

L'Argentine, malgré tout On a tous en tête des images (fixes ou en mouvement) de la dictature argentine (1976-1983) et de la crise de décembre 2001 qui embrasa le pays. Des images de violence qui ont fini par générer, dans l’imaginaire collectif, une représentation archétypale de l’Argentine.  Le travail de Eduardo Carrera va à l’encontre de ces « images reçues », préférant aller chercher les signes de cette violence dans un ailleurs, dans un...

En stock

La Baie des cendres est un récit de Stéphane Bouquet composé de neuf parties et singulièrement inspiré par neuf photographies réalisées par Morgan Reitz. Il y a bien des façons de vivre avec des photographies. On peut les regarder avec précision: cadre, contraste, couleurs, composition, etc. On en déduirait forcément des idées, des pensées. Mais on peut aussi vouloir plus: non pas simplement regarder mais habiter dans les photos, les...

En stock